Quinzaine de la Francophonie au Bénin : les usages du numérique appliqués à l’entreprise

Catégorie: 

A l’occasion de la quinzaine de la francophonie, le laboratoire de fabrication numérique Blolab en collaboration avec Solidd group et le Campus numérique francophone de Cotonou a organisé une conférence publique vendredi 24 Mars dans la salle Fleuve jaune du ministère des affaires étrangères. Une conférence, ayant pour principale objectif de partager quelques solutions numériques pratiques qui peuvent aider les entreprises à accroître leurs productivités.

 

« Nouveaux usages du numérique appliqués à l’entreprise » tel était le thème autour duquel, blogueurs, chefs d’entreprise, journalistes, curieux ont eu à faire des échanges. Deux principales communications ont été développées par des experts.Dans un premier temps, Parfait Ahoyo, expert en économie numérique a présenté une communication intitulée “La transformation numérique : nouveau levier de compétitivité et de croissance des entreprises” Pour lui, l’économie numérique englobe les activités économiques et sociales qui sont activées par des plate-formes telles que les réseaux sociaux, les mobiles, les facteurs y compris le commerce électronique.Il poursuit en disant que le numérique peut être utilisé dans tous les secteurs d’activités. « L’économie numérique permet d’économiser le temps et de l’argent », a-t-il affirmé. Selon lui, l’économie numérique en tant que levier de compétitivité consiste à gérer les talents à l’intérieur des entreprises à travers des formations continues.

 

Le numérique sert également à partager la connaissance avec d’autres à travers des collaborations. Il faut une connaissance des lois et du code du numérique en vigueur.

Quant à Noah Femi Agbaffa-Padonou, président directeur général d’Ola Technology, sa communication a porté sur les solutions numériques pour accroître la performance. « L’entreprise doit forcément intégrer le numérique », nous a-t-il confié. Intégrer le numérique selon lui, c’est de se remettre en question afin d'accroître sa notoriété, se remettre en question afin de se donner une visibilité, se remettre en question afin de développer son chiffre d’affaire. Il ajoute que quelle que soit la taille de l’entreprise, on a besoin du numérique.

La première des choses qu’une entreprise doit faire c’est être visible, a-t-il laissé entendre. Il explique qu’être visible c’est être présent sur Internet en créant un site web, être présent sur les réseaux sociaux. Également apprendre la technique de copyrighting pour créer sa pub. Il poursuit en disant qu’une entreprise doit veiller sur sa réputation, mettre en place des alertes de veille. Aussi suivre ses concurrents à travers les réseaux. Au cours de cette conférence beaucoup d’autres conseils ont été donné par Noah Femi Agbaffa-Padonou pour accroître une entreprise. Ses échanges ont pris fin par une satisfaction des participants.

Thérèse Wohndéna GNITONA