A la découverte de l’Ecole Béninoise du Digital avec Roland Espoir Dossah

Catégorie: 

Aujourd’hui, BéninTech vous offre l’Interview de Roland Espoir Dossah, fondateur de l’école béninoise du digital.

Bonjour. Présentez-vous brièvement. Quels sont votre formation et votre parcours?

Je suis Roland Espoir DOSSAH. Je suis dirigeant du Groupe NEXT, qui compte notamment les entreprises NEXTAfrik SARL (France), NEXT SARL (Bénin) et FullContact SARL (Bénin). Depuis une dizaine d’années, je suis consultant formateur en Intelligence économique et Business development, en management des entreprises et en stratégies. En termes de formation, je suis diplômé d’une maîtrise en sciences de l’information à la Sorbonne Paris 1, d’un Diplôme Européen en Intelligence Economique à l’ESA, et d’un MBA en management des entreprises à Paris Graduate School of Management. Je suis représentant du Centre de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) au Bénin.

 

Que pensez-vous de la formation professionnelle et continue au Bénin ?

Il y a six ans lors d’une mission avec un partenaire français spécialisé dans la formation professionnelle et continue dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest, j’ai tout de suite compris qu’il y a un secteur à fort potentiel négligé par les entrepreneurs, c’est le secteur du Conseil et de la formation professionnelle. Il existe un lien fort entre l’émergence de l’Afrique et les compétences, voire, la compétitivité des Africains. A tort, et pendant très longtemps, le marché de la formation professionnelle et continue n’a jamais été considéré par les entrepreneurs.

Sans condamner personne, je constate qu’il y a un gouffre entre les formations universitaires, entre les pratiques professionnelles d’ailleurs et du Bénin dans certains secteurs tel que la communication, le management commercial, le marketing et le management de projet.

 

En m’inspirant de ce qui se fait ailleurs, j’ai lancé, en 2011-2012, le premier Master en intelligence économique et stratégies des entreprises en Afrique subsaharienne au Bénin. Plus tard, l’Executive MBA Expertise Commerciale et Business Development, et la licence pro Chargé de Clientèle/Compte Banque et Assurances.  Toutes ces formations ont un point commun, ce sont des formations métier, qui n’existent dans aucune école de commerce sur le marché béninois.

 

Il existe une illusion forte dans ce pays, c’est de penser que seuls les professeurs certifiés, les docteurs peuvent enseigner ou former des gens. D’accord pour les universités publiques, en revanche, pour les écoles de commerce, qu’on laisse les professionnels travailler.

 

Comment vous est venue l’idée de créer l'école béninoise du digital ?

J’annonçais depuis environ quatre ans à mon entourage, étudiants et clients, que plusieurs métiers vont être bouleversés très bientôt par le web ; que les cartes devraient être rebattues logiquement par les annonceurs et que plusieurs agences de communication et de marketing disparaitraient. J’ai réalisé au Bénin, une étude, axée intégration du digital dans les programmes de formation des écoles de commerce et le constat fut très alarmant.

Savez-vous que la quasi-totalité des écoles de commerce au Bénin, n’ont pas encore intégré la variable du digital dans leurs curricula ? Autre constat qui explique bien ces résultats, l’enseignement supérieur au Bénin est la chasse gardée des docteurs, des professeurs certifiés qui sont très en retard sur le digital, digital qui est l’affaire de jeunes experts, de jeunes entrepreneurs, dont la plupart ne sont ni docteurs ni certifiés. Vous voyez bien pourquoi, il va être très difficile  de transformer le secteur de l’enseignement supérieur par l’intégration généralisée du digital, que ce soit dans les programmes ou dans les méthodes d’enseignement.

Pendant ce temps, les marchés évoluent, les process sont bousculés, les habitudes d’achat et de consommation ont profondément changé, de nouveaux métiers naissent, de nouvelles compétences sont exigées par les entreprises. Et le rang des chômeurs continuent de grossir.

Si nous voulons vraiment réduire le taux de chômage au Bénin, en Afrique, et promouvoir l’entrepreneuriat, nous devons être capables de nous adapter à tous ces changements en formant la nouvelle génération aux nouveaux métiers du digital.

Il est évident aujourd’hui que les métiers du digital ou du « web » sont en pleine expansion et la demande en profils qualifiés augmente chaque année dans nos entreprises au Bénin et à l’international. Mais l’offre de formation ne suit pas du tout la demande.

 

Notre objectif principal est de répondre à cette lenteur d’apporter des réponses agiles et rapides de la part des écoles et des universités béninoises à ces jeunes; qui, d’ailleurs ne cessent de demander de l’aide pour s’en sortir et être compétitifs.

D’où l’idée d’innover, de passer par des formations certifiées, animées par des professionnels du web, reconnues par des experts du web.

 

Quelles sont les formations que propose votre école ?

En nous basant sur notre connaissance du marché, sur la demande de formation des jeunes et des entreprises, et sur les conseils de certains professionnels du digital au Bénin, nous lançons dans un premier temps six (06) programmes de certification :

1-Certificat professionnel Développeur Web

2-Certificat professionnel en Communication digitale et community management

3-Certificat professionnel en webmarketing et E-commerce

4-Certificat professionnel Consultant Search marketing et référencement (SEO/SEM)


5-Certificat professionnel en entrepreunariat et esprit start up


6-Certificat professionnel Conduire la transformation digitale de votre service

Nous avons eu d’autres demandes très pointues déjà par notre site web et notre page facebook, mais malheureusement ce sera pour plus tard.

 

Quel est le niveau minimum à avoir pour s'inscrire dans votre école?

Nous proposons des formations professionnelles et certifiantes, donc, on va dire que le premier niveau serait déjà d’avoir de l’affection et de la passion pour le sujet du digital, et tout au moins le baccalauréat.

 

Quelle est la durée moyenne des formations que votre école propose ?

Nous avons élaboré deux programmes avec des durées différentes. Les stagiaires peuvent faire le choix du :

  • Mode professionnel, 9h-16h avec une heure de pause, réservé aux salariés ou personnes non disponibles pendant la semaine;  six (6) samedis répartis sur 1 mois et demi. Cette option peut également être choisie en formation intra par les entreprises.

 

  • Mode initial, 1 mois du lundi au vendredi, de  9h à 16h pour les étudiants et autres jeunes férus du digital.

Ce sont des formations courte durées, mais c’est vraiment de l’apprentissage, c’est de la pratique à 500%.

 

La première rentrée est prévue pour quand et comment s’inscrit- on?

La première rentrée démarre le lundi 22 Août 2016 à Cotonou. L’inscription se fait pour le moment uniquement sur notre site internet (www.ecolebeninoisedudigital.com), dans la rubrique Programme, ou partout où le candidat peut cliquer sur « Pré-inscription », « Inscrivez-vous ». En retour, l’EBD lui enverra le formulaire et le contrat de formation.

 

Vous êtes vous-même responsable d'entreprise et formateur. Quels impacts le marketing digital a-t-il sur la réussite d’une entreprise? Pourquoi miser sur les carrières du Digital?

En tant que dirigeant d’entreprise et passionné du web, consultant en community management, je peux vous dire que je n’ai jamais fait la promotion de mes services, de mes formations et de mes projets dans les media classiques. Vous en savez quelque chose, vous-mêmes. Deuxièmement, depuis trois années maintenant, environ 60% de mon chiffre d’affaires sont issus ou liés au digital. C’est vous montrer l’intérêt du digital dans mon quotidien professionnel.

Je mise sur les carrières du digital parce que j’ai déjà fait l’expérience de former des jeunes au Community management. J’ai géré l’E-reputation d’hommes politiques et de chefs d’entreprise au Bénin avec des jeunes et ils savent comment ces missions se réalisent. Vous savez les jeunes comprennent vite le digital, ce sont des Digital Native. J’ai formé des jeunes qui sont devenus aujourd’hui auto-entrepreneurs, parce qu’ils maîtrisent les social media et proposent des services aux commerces.

Je mise sur le digital car il est devenu un facteur clé de succès qui peut permettre aux jeunes, personnes physiques ou morales, de développer des avantages compétitifs susceptibles d’inquiéter les entreprises déjà établies. Ils peuvent rêver. Le digital peut donner de la confiance à la jeunesse.

 

Pour finir avec l'école béninoise du digital, avez-vous des choses à nous annoncer ?

Je vous remercie pour le rôle de porte-voix que vous jouez au Bénin. Merci pour votre soutien à notre projet de création d'une école béninoise du digital. J’aimerais ici annoncer que vous avez été un partenaire clé pour cette initiative et que Bénintech est associé à ce projet.

Nous continuons de recruter des formateurs et des experts du digital, donc n’hésitez pas à nous envoyer votre CV à administration@ecolebeninoisedudigital.com.

Merci à votre équipe, merci à tous les lecteurs.