DevFest Bénin 2015 : quelques réactions de participants

Catégorie: 

Le DevFest Bénin 2015, la première édition du festival des développeurs béninois s’est achevée ce dimanche 22 novembre 2015. L’événement s’est tenu durant deux jours au collège Père Aupiais de Cotonou. A la fin de cette messe de développeurs qui a également vu la participation des équipes venues du Togo, du Cameroun et de la Côte-d’Ivoire, nous avons recueilli les réactions de quelques participants.

Notre premier intervenant, Cyprien Tankeu leader du GDG Yaoundé et mentor des GDG d’Afrique francophone explique d’abord le concept du DevFest puis les objectifs des Google Developpers Group (GDG) en Afrique :

“Les DevFest sont des événements supportés par Google. Google encourage les communautés à organiser cela pour permettre à leurs membres de partager sur les nouvelles technologies, d’échanger sur les réalisations qu’ils ont pu faire en une année, de permettre aux développeurs de présenter des solutions qu’ils ont développées au cours d’une année (...). Un DevFest est un festival, mais un festival pour les développeurs. Il y a  une saison [pour les DevFest]. Cette année, les DevFest vont du 1er septembre au 30 novembre (...).

 

Ce qu’on fait avec les communautés, on encourage les communautés à monter en compétences, à éduquer les différentes personnes, partager leurs connaissances. On encourage les communautés à organiser des formations pour permettre aux développeurs de la région d’avoir plus de compétences. Mais l’idéal, on aimerait que les communautés arrivent à produire de très bons développeurs, de très belles applications pas seulement utilisables en Afrique,  mais utilisables de part le monde.”

 

Amen Amouzou (Togo), développeur web, co-leader du GDG Lomé :

“Le DevFest du Bénin, nous avons voulu répondre présents, tous les amis du GDG Lomé. On a vu que ça a bien commencé. On a vu une participation forte avec une présence aussi bien d’hommes que de femmes. Ca nous a beaucoup marqué qu’il y avait beaucoup de femmes qui sont dans le milieu du tech. Et la plupart des présentations qui sont passées, on a vu quand même que les participants étaient assez intéressés. Ils étaient attentifs, réceptifs et posaient des questions. Ça prouve que les sujets les intéressent.”

 

Komi Serge Innocent (Côte-d’Ivoire), développeur Java, leader du GDG Cocody Abidjan :

“Par rapport à l’événement, je vais parler des thèmes, je les trouve assez pointus et techniques, je pense que c’est de ça qu'a besoin aujourd’hui les développeurs (...). Les organisateurs, ils ont mis un point d’honneur à ce que les choses se passent bien”.

 

Aïcha Bouraïma (Togo), conseillère en images :

“Déjà, je félicite vraiment l’initiative parce que même si c’est l’idée d’un grand groupe international il y a eu des jeunes qui ont eu ce désir de le mettre vraiment en place dans leur pays. Je sais que ce n’est pas facile de trouver des partenaires pour une bonne organisation de ce type d'événement. Pour le déroulement que j’ai suivi aujourd’hui, les thèmes m’ont enchantée, si je peux le dire ainsi. Pourquoi, parce que je ne suis pas du tout dans les tics, mais ça me permet quand même d’apprendre, d’avoir des notions (...). N’étant pas “geek” ou codeur, aujourd’hui j’ai appris beaucoup (...) Je pense que tout le monde devrait y participer.”

 

Thomas Boko (Bénin), développeur, administrateur réseau et système :

“Déjà c’est pour la première fois que je participe à un DevFest. Et sincèrement, j’ai apprécié. C’est une très bonne initiative. Je ne savais même pas qu'il y avait des GDG au Bénin. Je suis tellement content de participer à ça et j’espère que pour les prochaines éditions, je serai présent.”

Revivez l'événement en images dans la galerie photos ou sur le hashtag officiel #DevFestBénin.